Aérotrain

Dans la revue L'Automobile de janvier 1964
Dans la revue L'Automobile de janvier 1964

"   Il y a dix ans, en 2009, j'écrivais ceci: «Dans cet abécédaire, on trouvera des mots recouvrant des réalités qui sont nées, ont disparu où bien encore ont été profondément transformées durant les dernières décennies. Le mot aérotrain témoigne de l’histoire d’une technique née et disparue dans un laps de temps très court».

 

En 2009 en effet, le dernier souffle de l'aérotrain remontait à plus de trente ans et l'on se demandait ce que l'on pouvait bien faire de ce qu'il en restait: dix-huit kilomètres d'un rail surélevé en béton dans la plaine de Beauce.

 

En 2019, un projet de nouvel aérotrain défendu par une jeune entreprise et soutenu par des édiles locaux va peut-être redonner vie à cet aqueduc inversé.

 

C'est pourquoi j'ai choisi de mettre substantiellement à jour cette chronique en lui consacrant 4 étapes:

  • en 1971, quand je découvre un aérotrain qui a, si j'ose dire, le vent en poupe du fait du support affiché du Président de la République,
  • en 1974, quand un nouveau Président décide de mettre un terme au projet de liaison rapide entre Orléans et Paris,
  • en 2009, quand nait un projet d'utilisation du rail comme support d'un champ solaire,
  • en 2019, quand une entreprise lancée en 2017 sur la base d'un projet de train circulant dans un tube sous vide placé sur le rail en béton a revu ses ambitions à la baisse en 2018 en s'en tenant à un aérotrain tirant parti des progrès techniques réalisés depuis bientôt cinquante ans.  "

Je n'ai pas identifié d'ouvrage consacré à l'aérotrain mais deux sites de référence m'ont grandement aidé à produire cette chronique :

Site aérotrain

Site aéronav (aérotrain et naviplanes)

Textes entre guillemets extraits de l'Abécédaire d'un baby-boomer

 

Pour faire un commentaire, une suggestion, une critique, cliquez sur ce lien