Américains

1956 Belles Américaines, désinvoltes Américains

 

"Dès la sortie de Paris, passé le tunnel de Saint-Cloud, on commence à croiser des véhicules militaires marqués des insignes de l' «US army» et, bien plus intéressant pour moi, des belles américaines (je veux bien sûr parler des voitures) qui, par leur taille et leur allure, marquent leur provenance d'un autre monde, le nouveau monde.

A Rocquencourt en effet, non loin de Versailles, est installé le centre de commandement des forces américaines en Europe, le SHAPE.

 

Bardées de chromes, arborant sur leurs capots des figures de proues dignes des embarcations vikings, dotées à l'arrière d'ailerons grimpant vers le ciel, arborant des pneux à larges flancs blancs, elles se parent de couleurs bariolées d'un assortiment parfois audacieux. Leurs noms donnent à rêver : Dodge Custom Royal, Studebaker Golden Hawk, Nash Ambassador, Cadillac Eldorado ...".

 

Pour consulter la rubrique sur les automobiles, cliquez ici

 

 

"A l'approche d'Evreux, le spectacle automobile reprend de plus belle car peu avant l'entrée de la ville, à droite de la route nationale 13 est implanté l'un des plus grands aéroports français concédés aux forces de l'OTAN. A l'ordre très militaire des baraquements d'habitation en bois peints en gris perle et alignés comme à la parade répond le capharnaüm de toutes ces voitures baroques aux couleurs excentriques stationnées devant lesdites baraques."

 

Les américains à Evreux - évocation en 1995 à l'occasion du film d'Alain Corneau "Le nouveau monde" (vidéo de 2 minutes 30)

 

Sur la base américaine d'Evreux (3 minutes 30 de l'émission "Cinq colonnes à la une le 4 octobre 1963)

 

 

Le camp américain de Nacqueville dans les années 50
Camp américain de Nacqueville dans les années 50 (au-delà, les dunes ....)

"Alors que le camp d'Evreux s'étend sur des centaines d'hectares et accueille des milliers de militaires, le petit camp de Nacqueville doit être à l'aune d'un hectare ou deux et ne rassembler guère plus d'une centaine de soldats. Il est situé en bord de mer dans l'emprise des dunes."

...

"Dans leurs tenues militaires, ils n'ont pas cette allure guindée, rigide et quelque peu mécanique des seuls militaires français qu'il m'ait été donné de voir à l'occasion d'un défilé du 14 juillet sur les Champs-Elysées.

En tenue civile, ils adoptent des blue jeans et des chemises aux couleurs tout autant bariolées que celles de leurs voitures. Leur dégaine évoque alors celle de leurs compatriotes qu'il m'arrive de voir dans des westerns en technicolor."

...

Visite du camp américain en compagnie d'un employé français de ce camp

"D'une rapide et unique visite de ce camp atypique, je n'aurai pas l'outrecuidance de déduire une théorie universelle sur la discipline des armées américaines en campagne (et en bord de mer) mais je retiendrai tout de même la grande décontraction qui était tout autant de mise dans l'enceinte barbelée qu'à l'extérieur, les américains ne semblant pas passer leur temps à se donner des marques explicites de leurs rangs hiérarchiques (contrairement à ce que je connaîtrai dans les enceintes militaires françaises onze ans plus tard).

Accueil sympathique et jovial, des salles de jeux équipées de tables de ping-pong et de petits chevaux, de juke-box aussi, l'image que je garde est plus celle d'un camp de vacances pour grands enfants ..."

 

 

Pour consulter la rubrique sur la presqu'île de la Hague, cliquez ici

Textes entre guillemets extraits de l'Abécédaire d'un baby-boomer

 

Pour faire un commentaire, une suggestion, une critique, cliquez sur ce lien