Automobiles

1952 La 2CV Citroën, objet de spéculation

"La 2CV de cette époque était infiniment plus rudimentaire que celles des années quatre-vingt qui circulent encore de nos jours. Ainsi :

...

• "Volant en fer soudé et absence complète d'indication sur l'état de la mécanique étaient le lot du conducteur. Pour ne pas tomber en panne sèche, il était prudent de dévisser régulièrement la trappe d'essence d'où pendait une longue jauge plongeant dans le réservoir ...,
• La capote recouvrait à la fois les passagers et le coffre qui ne méritait dès lors plus du tout son nom ...."

 

Cela ne dissuade pas les acheteurs ... au point que, les délais de livraison se comptant en années,  les 2CV d'occasion se négocient plus cher que les neuves.  

 

Encart publiciataire pour la 2CV Citroën 1950
Publicité Citroën pour la première 2CV, capable d'atteindre "l'honorable moyenne de 55km/h"
Encart publicitaire pour la 2CV Citroën 1950
Décapotable pour les passagers comme pour les bagages

 

Pour poursuivre la consultation de cette rubrique, cliquez ici

Textes entre guillemets extraits de l'Abécédaire d'un baby-boomer

 

Pour faire un commentaire, une suggestion, une critique, cliquez sur ce lien