Chansons

1965 Rive gauche

Disque 33 tours 25 cm de Maurice Fanon
33 tours 25cm de Maurice Fanon

" La décennie soixante voit l'apogée parisienne des cabarets, souvent simples échoppes transformées en minuscules salles de spectacles ou l'on écoute des chanteurs en buvant, parfois en mangeant. Maurice Fanon, l'un des chanteurs les plus représentatifs de cette « école » du cabaret et grand écumeur de ces lieux, dit alors en compter 97 à Paris . "

 

...

 

Le théâtre Mouffetard


"Georges Bilbille, que personne n'appelle autrement en le tutoyant que Bil, est l'animateur du lieu. Il a créé le théâtre Mouffetard dans cette rue à cent lieues des grands boulevards de la rive droite en 1948. Il avait alors 28 ans . Il y a organisé « les samedis de la Mouffe », les derniers samedis de chaque mois et y a accueilli à leurs débuts Georges Brassens, Jacques Brel, Raymond Devos, Fernand Raynaud, Barbara, Christine Sévres et Jean Ferrat, beaucoup d'autres aussi dont la notoriété est restée attachée à ce quartier et à cette époque.


Dans cette petite salle à l'italienne d'environ deux cents places, je découvre ainsi Boby Lapointe. Le personnage n'a rien du chanteur charmant, plutôt un forçat de la chanson, à tout le moins un ouvrier à la chaîne musicale semblant accrocher ses rimes à toute allure comme Charlie Chaplin serrait ses boulons dans « Les Temps Modernes ». Il se balance d'ailleurs un peu à sa manière, suant abondamment et distribuant généreusement ses postillons aux spectateurs des premiers rangs, dont je suis.
Sur cette même scène, je découvre aussi Anne Sylvestre, bien moins spectaculaire derrière sa guitare mais dont les textes et la musique touchent le public sans qu'il lui soit nécessaire de recourir à des artifices vocaux ou scéniques."

 

...

 

" La plupart des cabarets fermeront dans les années soixante-dix. La Maison pour Tous, dont les étages seront condamnés dès 1967 pour cause de péril, sera rasée en 1978.

Les spécialistes de la chanson estiment que l'accroissement des contraintes légales (déclaration et rémunération des artistes, conditions d'accueil du public) ont aussi été de puissants contributeurs à la réduction drastique de ces petits lieux ou les professionnels disposaient des moyens d'apprendre progressivement leur métier et de démontrer leurs talents sans avoir recours au marketing de l'industrie du disque. " 

   

 

Boby Lapointe, accompagné au piano, chante Le Papa du Papa de mon Papa (film de 1minute 50)   

 

Anne Sylvestre chante en 1965 T'en souviens-tu la Seine ? (film de 3 minutes 10)

 

Anne Sylvestre et Bobby Lapointe chantent ensemble le 25 12 1970 (film de 3 minutes 30)

 

Textes entre guillemets extraits de l'Abécédaire d'un baby-boomer

 

Pour faire un commentaire, une suggestion, une critique, cliquez sur ce lien