Télévision

1948 : Téléviseur Grammont - présentation en placage de noyer très similaire à celle d'un poste TSF et petit écran de seulement 22 cm de diagonale
1948 : Téléviseur Grammont - présentation en placage de noyer très similaire à celle d'un poste TSF et petit écran de seulement 22 cm de diagonale

"J’ai vécu un temps où la télévision n’existait pratiquement pas, un temps où elle était un peu comme ces grandes tables gastronomiques dans lesquelles le personnel est plus nombreux que les clients. La guerre, le prix astronomique des téléviseurs et la modicité des programmes laissaient alors à la radio une part hégémonique dans les foyers.

En 1950, on ne recense encore que 3794 propriétaires de récepteurs de télévision en France qui se répartissent entre les agglomérations de Lille et de Paris, lesquelles disposent d’ailleurs d’émetteurs et de programmes indépendants."

1962 : Antenne cornet du radome de Pleumeur Bodou -  première "mondovision"
1962 : Antenne cornet du radome de Pleumeur Bodou - première "mondovision"

...

"Le nombre de téléviseurs est déjà de 125 000 en 1955, atteint 683 000 en 1958, nombre qui fait plus que doubler en 1960 pour atteindre les dix millions en 1970.

 

Apparaissent successivement l’eurovision, les premières transmissions transatlantiques par satellite, le choix donné au téléspectateur avec l’apparition d’une deuxième chaîne et la couleur.

Bien entendu, l’histoire ne s’arrête pas là mais, après, on fignole l’outil plus qu’on ne le révolutionne. La télévision s’est irrévocablement immiscée dans notre vie quotidienne comme l’a fait l’automobile, comme le feront internet et le téléphone portable plus tard.

Pour décrire cette fulgurante apparition de la télévision, je considérerai cinq étapes de 1953 à 1983."

Textes entre guillemets extraits de l'Abécédaire d'un baby-boomer

 

Pour faire un commentaire, une suggestion, une critique, cliquez sur ce lien